CHEZ NOUS #12

chez nous télé heju 2

Ohlala, cela faisait bien trop longtemps qu’on ne vous avait pas montré un petit bout de chez nous … En , il se peut que l’on quitte notre bel appartement strasbourgeois dans quelques mois alors nous n’avons de temps à perdre ! D’ailleurs, avant de partir, on aimerait vous concocter un article avec des plans larges et vous expliquer un peu l’histoire de cet appartement pour lui rendre hommage une dernière fois …

Mais, nous n’en sommes pas encore là et, aujourd’hui, nous voulions vous dévoiler notre coin télé ! C’est une partie que l’on ne montre pas souvent mais nous, on l’aime bien notre mini télé. Plutôt que de dépenser une fortune pour un écran plat, on a préféré garder ce petit modèle pour son côté mignon et rétro … Et puis, il faut dire que les télévisions cathodiques, c’est toute notre enfance ! Côté déco, vous découvrez notre petit pouf en laine dans lequel on adore s’affaler, notre lampe baladeuse faite maison (merci le !) et un panier en bambou pour notre plante verte préférée. Sur la petite table , vous pouvez également voir notre tête de qui écoute en permanence de la musique (bien pratique pour ranger notre casque ), de petites boîtes de rangement (répondant au doux nom de Kvissle), une jolie boîte colorée , une tasse graphique et un bougeoir en bois estampillés !

RYOSUKE FUKUSADA

est un designer japonais qui remet au goût du jour le savoir-faire de son pays natal. Mais, il se nourrit aussi des autres cultures, notamment lors de ses études à la Domus Academy ou pendant son stage au studio de Patricia Urquiola à Milan. Après ses quelques expériences à l’étranger, il retourne néanmoins dans son pays d’origine, et exactement à Kyoto, où il fonde son propre atelier en 2012. Il développe alors des objets au langage clair avec une touche ludique. Son but est de créer une connexion immédiate entre la personne et l’objet.

ryosuke fukusada heju 5

ryosuke fukusada heju 6

ryosuke fukusada heju 7

Dans ses expérimentations et ses projets, il veut donner des typologies nouvelles aux objets du quotidien. Cette idée se retrouve dans la série de mobilier pour salle de bain, appelée Tile Sashi, où il a voulu découper des carreaux de granit en fines tranches. Par ce procédé, il réussit à donner un aspect 3D à un matériaux normalement lisse et plat. L’aspect brut du granit est adouci par l’utilisation de couleurs pastel, d’argile ou de liège.

ryosuke fukusada heju 4

Pour sa collection de miroirs, Spiral Mirror, Fukusada s’est inspiré de la couture en spirale que l’on trouve autour des morceaux de tissu pour éviter qu’ils ne s’effilochent. Ici, la corde protège les bords du miroir, apporte de la couleur et devient l’emblème de l’objet.

ryosuke fukusada heju 1

ryosuke fukusada heju 3

ryosuke fukusada heju 2

Dans tous ses projets, on retrouve l’alliance des traditions japonaises avec des matériaux occidentaux et notamment dans ses multiples collaborations avec le designer portugais . Ensemble, ils ont dessiné une ligne de mobilier pour la salle de bain, Bug collection, qui devait rester dans la continuité des meubles des autres pièces. Le seul problème qu’ils devaient traité, par rapport aux meubles des autres pièces, était l’étanchéité. Ils ont donc créé des meubles surélevés en s’inspirant des Geta, les tongs traditionnelles japonaises, et ont utilisé le liège, résistant à l’humidité et très présent au Portugal.

ryosuke fukusada heju 8

Fukusada et Pereira ont aussi créé une série de lampes nommées Gambia Lamps et inspirées des corbeilles tressées japonaises. Dans ce projet, ils souhaitaient marier des techniques artisanales et industrielles. Des artisans nippons ont alors tressé du bambou sur des morceaux d’acétate. Pour les designers, ce mariage permettait d’apporter à la fois des ombres grâce au tissage du bambou et de la lumière colorée avec la transparence de l’acétate.

HEJU x UN JOLI CONTE

heju un joli conte 2

Nous voulions vraiment vous remercier car grâce à vous, notre blog évolue sans cesse et de nouvelles opportunités s’offrent à nous. Et sans vous, qui lisez fidèlement et quotidiennement nos aventures, rien de tout cela ne pourrait être possible alors vraiment MERCI MERCI ! Aujourd’hui, nous voulions justement vous parler de l’une de nos dernières aventures qui a été de faire un shooting dans un appartement pour un magazine ! Il s’agissait en fait d’une proposition lancée par  et  pour , un magazine « qui donne le sourire et qui glisse un peu de bonne humeur ». Avec une aussi belle description, on ne pouvait qu’accepter leur proposition. Comme nous adorons tester de nouvelles choses, nous voulions absolument photographier un autre intérieur que le nôtre …

heju un joli conte 1

heju un joli conte 3

heju un joli conte 4

Alors, nous voilà à chercher un bel appartement à prendre en photo à Strasbourg et là arrive , la talentueuse graphiste avec laquelle nous avons travaillé pour , qui nous parle d’une amie au joli intérieur vintage et qui créé des motifs pour des affiches, des coussins ou de la vaisselle … Très curieux de voir ce que cela allait donner, nous sommes donc partis avec notre appareil photo sous le bras et quelques petits objets chez Caroline pour un shooting inédit ! Nous nous lancions un peu dans l’inconnu mais, heureusement, lorsque nous sommes arrivés, nous avons découvert une fille super, très gentille et tout aussi impressionnée que nous. En discutant un peu, nous nous sommes rendus compte que nous avions les mêmes goûts, les mêmes envies, les mêmes craintes, bref, que nous étions un peu pareils finalement !

heju un joli conte 5

heju un joli conte 6

heju un joli conte 7

Pour en savoir un peu sur l’intérieur de Caroline, son univers et ses inspirations, voici un petit texte concocté par nos soins, que vous pouvez bien évidemment retrouver dans le numéro 3 de Un joli conte. D’ailleurs, nous vous conseillons fortement d’aller faire un petit tour par pour découvrir le magazine dans son intégralité ! Plein de douceur et de belles choses vous y attendent !

« Caroline et Gabriel, deux jeunes designers, habitent un appartement strasbourgeois de style Art Nouveau. Du haut de leurs 25 ans, ils ont eu la chance de dénicher un bien au charme intemporel avec ses grands volumes atypiques et son parquet d’époque. Alors qu’ils n’ont emménagé que depuis quelques mois, leur intérieur est déjà à leur image et respire la créativité ! Les détails graphiques et l’accumulation d’objets en tout genre lui donnent une atmosphère branchée et décalée. Le style des années 50 et le design scandinave les font particulièrement craqué, notamment pour leur rapport au motif.

Comme pour leur lieu de vie, le couple a choisi des objets chargés d’histoire. Avec leur budget serré, ils aiment flâner à Emmaüs et parcourir les brocantes alsaciennes à la recherche de belles pièces vintage. Leur dernière trouvaille ? Une table à manger acquise pour seulement quelques euros, un brin abîmé … Caroline a alors eu la bonne idée de teindre le plateau avec de l’encre de chine pour lui redonner une seconde jeunesse. Désormais, la table s’accorde parfaitement aux chaises Tapiovaara récupérées dans la cave de ses grands-parents. Une association détonante qui en rendrait jaloux d’un !

Au-delà de leur passion commune pour le vintage, le couple parsème leur intérieur des créations de chacun. Ils aiment être entourés de couleurs et de motifs que Caroline décline sur de multiples supports grâce à la sérigraphie. Après avoir imaginé des affiches, de la vaisselle et des coussins pour son home sweet home, Caroline espère étendre sa collection et pouvoir vendre ses créations très prochainement … »

un joli conte heju