L’ATELIER DU PETIT PARC

Parmi les choses que l’on voulait absolument voir à Nantes, il y avait . Et, nous n’avons pas été déçus de notre rencontre avec Muriel et Isabelle, le joyeux duo qui tient la boutique ! Déjà, leur site donne un avant-goût de la qualité de leur sélection et du soin avec lequel elles choisissent leurs produits. Mais, nous avons découvert qu’elles mettaient tout leur amour dans les objets qu’elles chinaient au point d’avoir un pincement au coeur lorsqu’un meuble trouvait preneur. Ici, chaque pièce est bichonnée et chaque commande est préparée comme elles l’auraient fait pour elles ! Isabelle et Muriel nous ont donc reçu avec beaucoup de gentillesse et nous ont raconté leur expérience autour d’un thé.

atelier du petit parc heju

Quand on leur a demandé ce qu’elles préféreraient en déco, elle nous ont répondu qu’elles craquaient pour les ambiances scandinaves, où tout est noir et blanc, avec des meubles en rotin et quelques touches de couleurs sur les objets. A partir de là, on ne pouvait que bien s’entendre ! Même si beaucoup d’entre vous connaissent sûrement déjà l’Atelier du petit parc, nous avons voulu vous retranscrire ici les questions que nous leur avons posé et les réponses qu’elles nous ont donné en toute simplicité. Nous espérons que cela vous donnera encore envie (s’il y avait besoin) de pousser la porte de ce magnifique atelier-boutique si vous êtes de passage à Nantes.

atelier du petit parc heju 9

Pourquoi vous êtes-vous lancées dans cette aventure ?

Muriel : J’ai toujours chiné mais je n’avais jamais pensé en faire mon métier. La boutique a vraiment commencé, il y a trois ans et demi, grâce à Jérôme et Karine de . Ils avaient l’habitude d’organiser des ventes avec ieurs créateurs et ils n’avaient personne qui faisait de la brocante donc ils m’ont proposé d’amener un peu de mobilier. Et tous ceux qui ont participé à cette vente ont été repérés par les organisateurs de Georges, le marché de créateurs au Lieu Unique à Nantes. D’une centaine de personnes qui venaient aux ventes, on est passé à 10 000 personnes en l’espace de quelques mois. Du coup, il a fallu que je m’inscrive en auto-entrepreneur et que je lance le blog.

Isabelle : Moi, j’étais une cliente de Muriel, la toute première. Et lors du deuxième Georges, un an après, Muriel m’a confié qu’elle n’en pouvait , qu’elle avait trop de travail et moi, à l’époque, j’avais du temps libre donc je lui ai proposé qu’on travaille ensemble. Pendant quatre mois, on a travaillé chez elle et puis on a trouvé un petit garage dans le quartier où on a pu installer notre stock et surtout notre atelier. Et, un an après, on est arrivées ici.

Muriel : On avait l’envie de mélanger notre mobilier chiné et de proposer de jeunes créateurs de la région pour mixer le vintage et des choses contemporaines.

atelier du petit parc heju 7

Quels sont vos parcours respectifs avant d’ouvrir la boutique ?

Muriel : Alors, avant ça n’avait rien à voir puisque j’étais dans une grosse société en tant qu’assistante de direction. J’ai aussi eu une boîte d’évènementiel. Je suis vraiment une touche-à-tout avec un parcours assez hétéroclite. Je suis arrivée dans le milieu de la décoration un peu par hasard même si, dans ma famille, on est des chineurs de père en fille.

Isabelle : Moi, j’ai une formation d’architecte, j’ai exercé pendant 4 ans puis après je me suis arrêtée. J’ai élevé mes enfants pendant 15 ans et j’ai repris le travail avec Muriel. Au début, je devais commencer doucement mais, finalement, je suis vite rentrée dedans.

atelier du petit parc heju 6

Est-ce que vous pourriez nous décrire une journée type ?

Muriel : Il n’ y a pas vraiment de journée type …

Isabelle : C’est justement ce qui nous plait bien ! Notre activité est vraiment variée.

Muriel : On peut plutôt vous raconter une semaine type. Au début de la semaine, on va chiner dans des vide-greniers, sur le bon coin ou réserver des choses auprès de professionnels. Après, moi je gère le site et les commandes alors qu’Isabelle, elle, est côté boutique.

Isabelle : Je m’occupe des achats de mobilier, de la rénovation et des finitions.

atelier du petit parc heju 3

D’où vient le nom de l’Atelier du petit parc ?

Muriel : C’est parce que j’habite avenue du petit parc ! Tout ça s’est fait, encore une fois, avec Karine et Jérôme de Mr & Mrs Clynk, on hésitait entre « l’Entrepôt du petit parc » ou « l’Atelier du petit parc ». Je n’ai pas vraiment réfléchi, ça s’est vraiment fait simplement.

atelier du petit parc heju 8

Quand un meuble arrive chez vous, qu’est-ce que vous lui faites « subir » ? 

Muriel : D’abord, on étudie le meuble sous toutes ses coutures parce qu’il arrive rarement en bon état. Après, on l’essaie pour voir si c’est confortable, si c’est solide, si c’est adapté à un enfant … On vérifie toute la quincaillerie par exemple pour les lits et on voit si tout est conforme. Après, il subit un petit nettoyage de surface. On le prend en photo, on le met sur le site. Et une fois qu’il est vendu, là c’est grand nettoyage pour qu’il arrive chez le client comme neuf. On le fait comme si c’était pour nous !

Isabelle : Parfois on va repeindre du mobilier mais à la demande. On le fait mais vraiment quand c’est la dernière solution. On essaie d’intervenir le moins possible.

Quelle a été votre belle trouvaille ?

Muriel : C’est difficile d’en donner une parce qu’on aime tout ce qu’on chine ! Je craque quand même beaucoup pour les petits lits de bébé ! Quand ils partent, on a hâte que les clientes nous envoient une petite photo ! On est vraiment attachées au mobilier car on chine vraiment ce que l’on aime, c’est pour ça que l’on est un peu à part.

atelier du petit parc heju 5

Est-ce que vous auriez une couleur fétiche ou un matériau que vous aimez particulièrement travailler ? 

Muriel : On aime rester dans le naturel. Après au niveau des couleurs, on aime les couleurs assez sourdes depuis toujours. On ne choisira pas un jaune pétant mais plutôt éteint. Et, naturellement, cela conduit aux années 1950 car ce sont des non-couleurs qui restent très intemporelles.

Quelle est la chose dont vous êtes les fières ? 

Isabelle : Quand Marie Claire Idées a parlé de nous, ça m’a ému parce que c’est un magazine que je lis depuis toute petite, c’est vraiment LE magazine dans la famille.

atelier du petit parc heju 2

Quels sont vos derniers coups de cœur (déco, blog, artiste) ? 

Muriel : Moi j’aime bien le blog  d’Aurélie Lécuyer.

C’est d’ailleurs elle qui a fait les photos de votre site.

Muriel : Oui c’est vrai mais, en même temps, elle n’aurait pas été sur Nantes on ne l’aurait pas é parce qu’on a un peu de mal à mesurer notre « notoriété ». Mais, en fait, Aurélie est super timide. On est un peu pareilles.

Isabelle : D’ailleurs, elle ne pensait pas qu’on lui demanderait non et c’est par des amis communs qu’on a pu se er. On se rend compte que les gens dont on aime bien les univers et bien, finalement, on se ressemble un peu. Pour Milk and Paper, j’avais peur aussi, j’avais l’impression que c’était un gros truc et derrière on se rend compte que c’est quelqu’un d’humain !

atelier du petit parc heju 4

Quelles sont vos envies pour l’avenir ?

Muriel : On aimerait travailler de en avec des décorateurs et donner des conseils de décoration aux particuliers. Là, on est en train de meubler deux gîtes urbains. Ils nous ont donné carte blanche pour faire toute la déco. On aimerait bien évoluer pour imprimer un peu le style de l’atelier du petit parc.

Quelle est votre dernière folie en déco ?

Muriel : On est très raisonnables.

Isabelle : L’autre jour, mon mari m’a dit « Non c’est terminé, commencez par vendre tout ce que vous avez en stock et après vous pourrez faire d’autres achats » donc, du coup, on n‘achète rien !

atelier du petit parc heju 10

// L’atelier du Petit Parc / 19 Allée Baco 44000 Nantes / ouvert du jeudi au samedi de 14h30 à 18h30

CHEZ PINJACOLADA

pinja-colada-heju-11

pinja-colada-heju-12

pinja-colada-heju-13

L’un de mes passe-temps favoris est de flâner sur les blogs scandinaves, à m’extasier devant les espaces lumineux, les objets bien dessinés et les motifs graphiques. Parmi mes préférés, figure que vous connaissez peut-être déjà … Ce blog est tenu par Pinja, une designeuse et maman finlandaise. Toujours prête à partager ses bonnes idées et ses photos, Pinja vit dans un appartement à Helsinki avec son mari et ses deux filles. Son intérieur regorge de couleurs vives, du jaune, du rouge, qui se détachent parfaitement dans les espaces noir et blanc. Mais, avec la naissance de ses deux filles, Pinja se laisse aussi tenter par des couleurs douces et pastel. Je vous propose donc découvrir ce joli mélange rempli d’astuces.

pinja-colada-heju-21

pinja-colada-les-deocratifs-heju-22

En bonne scandinave, Pinja compte de nombreux meubles venant de Ikea bien sûr. Et si beaucoup n’y voit qu’une simple table Lack ou une basique bibliothèque Billy, cette maman finlandaise a d’un tour dans son sac pour personnaliser les meubles du géant suédois. Par exemple, elle n’a pas hésité à peindre le petit marchepied Bekvam en rose pâle (décidément je suis fan de cette couleur en ce moment), à utiliser les rideaux Kajsamia directement en nappe pour sa cuisine et à coller des stickers sur les commodes en bois Malm ou sur le fameux arrosoir PS Vallo !

pinja-colada-heju-31

pinja-colada-heju-32

pinja-colada-heju-33

Bien sûr, Pinja compte aussi, dans sa collection de jolis objets, des incontournables du design nordique comme la vaisselle Marimekko ou Isak, des coussins Ferm Living, une Panton chair, une housse de couette Hay ou une réédition d’un tabouret dessiné par Alvar Aalto. Mais, grâce à son blog, j’ai aussi pu découvrir d’autres marques scandinaves moins connus (et oui, c’est aussi ça l’intéret) comme Piilopaikka, Farg form, Papu, Muurame … N’hésitez pas à faire un tour sur leurs sites, il y a pleins de jolies choses ! Et si quelqu’un connait la marque du tote bag accroché à sa chaise de cuisine, je suis preneuse ! Mais, réjouissons-nous, Pinja a aussi craqué sur certains objets franco-français comme la célèbre chaise Thonet qu’elle a tout de même « scandinavé » en la peignant dans un beau jaune d’or ! Et le must, chez Pinja, c’est que même les enfants participent à la déco. Sa fille Mimi a gentiment peint une toile très abstraite (et très rose) qui trône fièrement sur un meuble du salon !

pinja-colada-heju-41

pinja-colada-heju-42

pinja-colada-heju-43

pinja-colada-heju-44

DIY TROUSSE FESTONNEE

Peut-être que de votre côté, la rentrée c’est déjà de l’histoire ancienne, que vous êtes déjà habitués à votre nouveau rythme ou que vous vous attelez déjà à vos nouveaux projets. Mais, de notre côté, notre stage à Nantes dans une agence d’architecture se termine tout juste et la véritable rentrée se rapproche à grands pas. Cette fois-ci, c’est du sérieux, nous entamons notre dernière année à l’école d’archi, l’année du diplôme, l’année à ne pas rater … Mais, ne stressons pas dès maintenant et profitons plutôt de ces jours où nous n’avons pas de projet à rendre ou de maquettes à faire.

diy trousse festonnee heju

Alors que Julien se perfectionne en photo, je me suis lancée (sans vraiment savoir dans quoi je m’embarquais) dans la confection d’une trousse ! Et oui, depuis un moment, j’ai envie d’apprendre la couture et le tricot. J’espère qu’après les études d’archi, je pourrais vraiment y consacrer un peu de temps … Alors, si pour certaines la couture c’est un jeu d’enfants, j’avoue qu’au début il y a beaucoup de choses à apprendre et tout parait un peu flou. J’ai donc profité des quelques conseils de ma maman et de sa machine à coudre pour me lancer. Bien sûr, je n’ai pas tout fait dans les règles de l’art et je m’excuse d’avance si certaines trouvent mon travail un peu approximatif, je suis en phase d’apprentissage ! Comme vous le voyez, pour ce premier DIY, on ne s’est pas facilité la tâche ! Mais, même s’il y a quelques défauts, j’avoue qu’à la fin j’étais assez fière d’avoir réaliser une trousse moi-même.

diy la trousse festonnée heju 11

Pour la petite histoire, j’avais envie de retrouver le velours des trousses que l’on avait tous au collège. Je l’ai choisi d’une couleur orangée pour lui donner un côté automnal, parfait pour la rentrée. Et comme je suis une vraie fille, j’ai voulu l’associer à des petites fleurs très fines à l’intérieur. Pour la forme, j’imaginais une trousse fine avec un système de fermeture qui changeait un peu. Nous avons donc eu l’idée de petits boutons qui viendraient se glisser dans des festons. Ils rappellent d’ailleurs la petite barre verte en haut du blog (je crois que nous sommes fan de cette forme en ce moment). Alors, si vous aussi vous voulez réaliser votre propre trousse festonnée, suivez le guide !

diy trousse festonnee heju 2

D’abord, il vous faudra choisir deux tissus qui vous plaisent ! Ça a l’air simple dit comme ça mais il y a tellement de jolis motifs que c’est parfois dur de se décider. Moi, j’aime bien associer un tissu uni et un tissu à motifs où il y a un rappel de couleurs mais après c’est à vous de voir. Deux couleurs complémentaires ou deux motifs totalement différents, ça peut être très joli aussi !

diy la trousse festonnée heju 8

diy la trousse festonnée heju 9

Découpez ensuite les deux tissus en suivant bien le patron à télécharger ICI. Faites bien attention aux petits festons, c’est la partie la compliqué à découper, il vaut mieux être habile. C’est pour cela que j’ai fait appel à Julien, bien minutieux que moi ! Veillez aussi à repasser les tissus s’il y a des plis trop marqués.

diy la trousse festonnée heju 1

diy la trousse festonnée heju 2

diy la trousse festonnée heju 4

Cousez les deux tissus ensemble envers contre envers, retournez la trousse puis formez la partie basse en repliant le tissu sur lui-même. Repassez de nouveau pour que les tissus prennent bien la forme de la trousse.

diy la trousse festonnée heju 5

Pour la partie festonnée, j’avoue avoir collé les deux tissus (honte à moi), je ne me sentais pas encore assez à l’aise pour manoeuvrer avec la machine à coudre. Je pense que si je ne passe pas la trousse à la machine à laver, elle devrait tenir …

diy la trousse festonnée heju 7

Pour les boutons, il vous faudra créer deux entailles sur la partie mobile de la trousse, au milieu de deux festons. Veillez bien à ne pas les faire trop près du bord sinon votre tissu risquerait de se déchirer (pour moi c’était tout juste). J’ai cousu quelques points à la main autour des trous pour ne pas que le fil s’effiloche mais, si vous êtes une pro, vous pouvez aussi faire une vraie boutonnière avec votre machine à coudre. Pour finir, mettez votre trousse en position fermée et dessinez un point au stylo au centre de chaque entaille sur la partie fixe de la trousse. Ce point servira de repère pour placer les boutons au bon endroit. Il ne vous reste qu’à coudre les boutons et c’est fini !